Accueil > Les spiritualités commençant par Y > La spiritualité yih-king

Le sens spirituel de Yih-King



Des emblèmes chinois très anciens

Yih-King est un terme chinois qui désigne le cercle des permutations entre les forces naturelles représentées par les changements de place des lignes qui composent les hexagrammes ou emblèmes. Ceux-ci, au nombre de 64, sont formés de six traits superposés. Klaproth et de Rémusat les attribuent à un Empereur antédiluvien nommé Fou-Hi, qui vivait 3082 ans avant J.-C. Cet Empereur aurait puisé l'idée de ces emblèmes dans le ciel étoilé.
D'autres auteurs nous apprennent qu'un dragon ailé sortit du fleuve Ho devant Fou-Hi, et que le sage aurait construit ses figures d'après le dessin que présentaient les écailles de l'animal.


Les pièces jointes aux hexagrammes

Aux hexagrammes connus sous ce nom de Yih-King sont joints :

  • Un sommaire explicatif (le Thouan) attribué à l'empereur Wan ou Wen-Wang, qui vivait vers 1143 ans avant J.-C.
  • Un commentaire détaillé de Yao-Tcheou composé par le fils de cet empereur, le prince Yao ou Tshou-Kong.
  • Sept appendices ou Kouan, dénommés aussi les dix ailes et dont Confucius serait l'auteur.

Un livre occulte réservé aux initiés

Malgré de savants commentaires et les travaux de Sinologues distingués, le Yih demeure incompréhensible pour le profane. Aussi quelques auteurs l'ont traduit sans le commenter, d'autres le considèrent comme un recueil d'enfantillages ; ceux-ci comme le lexique d'une langue primitive. Il est probable que ces figures étaient accompagnées d'un texte qui doit avoir été perdu, soit lors du grand autodafé littéraire, qui eut lieu à la fin du IIIe siècle avant J.-C. sur l'ordre du tyran Rhin, soit que des Initiés l'aient retiré de la circulation.
Quoiqu'il en soit, comme tous les livres occultes, le Yih-King possède un triple sens : divin, cosmique et humain. Les chinois modernes le considèrent comme un Traité de divination et comme une sorte de Cryptogramme contenant, à les en croire, toutes les lois de l'Univers. Ce qui est certain, c'est que c'est un document qui remonte à une antiquité très reculée.

Autres spiritualites :