Accueil > Les spiritualités commençant par C > La spiritualité cryptographie

Le sens spirituel de Cryptographie



César et la cryptographie

Les anciens utilisaient aussi l'écriture cachée, composée au moyen de la transposition convenue de lettres. Ce moyen est tout autre que les Notes tironiennes et la Tachygraphie.
Au dire de Plutarque, (Vie de Jules César), ce fut Jules César qui inventa le premier la manière d'écrire par chiffre de lettres transposées à ses lieutenants quand il ne pouvait leur parler de vive voix pour affaire urgente. Suétone dans la Vie de César nous rapporte le même fait en ces termes : « Pour les choses les plus secrètes, il (César) se servait d'une sorte de chiffe (per notas scripsit, id est, sic structo litterarum ordine) qui rendait le sens tout à fait inintelligible, les lettres étant disposées de façon à ne point former de mots. La méthode consistait à écrire la quatrième lettre de l'alphabet pour la première, donc D pour A et ainsi de suite. »


Une écriture cachée utilisée depuis longtemps

Mais si César avait introduit le premier ce mode d'écriture, il n'en fut pas l'inventeur, car nous le retrouvons longtemps indiqué avant lui chez les Grecs. Ausone, Martial, Eusèbe et d'autres auteurs nous parlent également de signes secrets.
Par ailleurs, la science Hermétique a largement employé la cryptographie afin de se rendre incompréhensible aux profanes.

Autres spiritualites :