Accueil > Les spiritualités commençant par C > La spiritualité clavecin

Le sens spirituel de Clavecin



Le clavecin oculaire

Un jésuite du XIIIe siècle, nommé L. B. Clavel, inventa un clavecin dit Protée, lequel clavecin était destiné à donner à l'âme par les yeux, les mêmes sensations de mélodie et d'harmonie de sons communiquées à l'oreille par le clavecin ordinaire.
Voici quelle était la gamme adoptée par le Professeur Clavel : le Do répondait au bleu ; l'Ut dièse, au céladon ; le , au vert pâle ; le Ré dièse, au vert foncé ; le Mi, au jaune ; le Fa, à l'aurore ; le Fa dièse, à l'orange ; le Sol, au rouge ; le Sol dièse, au cramoisi ; le La, au violet ; le La dièse, au violet foncé ; le Si, au bleu d'Iris, etc., etc.
Après le clavecin des couleurs, il n'y a rien d'étonnant qu'on recherchât le clavecin des saveurs, c'est ce que fit l'abbé Poncelet.


Le clavecin du goût

L'abbé Poncelet créa une sorte d'orgues portatives disposées sur le devant, c'est-à-dire émettant les sons en avant. Il existait un courant d'air continu alimenté par deux soufflets, lequel courant était porté par un ajutage dans une rangée de tuyaux acoustiques, vis-à-vis desquels étaient placées un nombre égal de bouteilles remplies de liqueurs représentant les saveurs primitives qui répondaient aux sons de la musique. Ainsi, l'acide répondait à l'Ut ; le fade au ; le doux au Mi ; l'amer au Fa ; l'aigre-doux au Sol ; l'austère au La ; le piquant au Si.

En complément :

Autres spiritualites :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus