Accueil > Les spiritualités commençant par A > La spiritualité astrologie

Le sens spirituel de Astrologie



L'origine de l'astrologie

L'astrologie est l'art de prédire l'avenir par l'inspection des astres. Cet art se divise en deux branches : l'astronomie naturelle et l'astronomie judiciaire.
Les astrologues font remonter l'origine de leur art à une Antiquité fort reculée, puis qu'ils en attribuent l'invention à Cham, fils de Noé. Les orientaux considèrent Abraham comme le premier des hommes ayant fait usage de l'astrologie. Les Chaldéens, les Hindous, les Égyptiens, les Étrusques, les Grecs et les Romains, et avec eux un grand nombre de peuples de l'Antiquité ont pratiqué l'astrologie.
Champollion a retrouvé dans le tombeau de Ramsès V des tables du lever des constellations pour toutes les heures de chaque mois de l'année et le savant égyptologue nous dit : « Nous vu une table de lever semblable à celle qu'on avait gravée sur le fameux cercle d'Osymandias et qui donnait, comme Diodore de Sicile le dit, les heures des levers des constellations, avec les influences de chacune d'elles. Cela démontrera à notre savant ami, M. Letronne, que l'astrologie remonte en Egypte presque aux temps les plus reculés, question à laquelle il mettait beaucoup d'importance et qui, par le fait, est décidée sans retour. »


Les influences des constellations

Décrivons maintenant les influences des constellations, d'après la science égyptienne :

  • Dans l'heure première, Orion influe sur le bras gauche.
  • Dans l'heure deuxième, la constellation de l'Etoile d'Isis (Sirius) influe sur le cœur.
  • Dans l'heure troisième, le commencement des deux étoiles (les Gémeaux, Castor et Pollux) influe sur le cœur.
  • Dans l'heure quatrième, les constellations des deux étoiles influent sur l'oreille gauche.
  • Dans l'heure cinquième, les étoiles du fleuve influent sur le cœur.
  • Dans l'heure sixième, la tête du lion influe sur le cœur.
  • Dans l'heure septième, la flèche influe sur l'œil droit.
  • Dans l'heure huitième, les longues étoiles influent sur le cœur.
  • Dans l'heure neuvième, les serviteurs des parties antérieures du quadrupède Menté (le Lion) influent sur le bras gauche.
  • Dans l'heure dixième, le quadrupède Menté ou Ménit (le Lion) influe sur l'œil gauche.
  • Dans l'heure onzième, les serviteurs de Menté influent sur le bras gauche.
  • Dans l'heure douzième, le pied de la truie influe sur le bras gauche.

Le mystère de la science astrologique

Un des principaux mystères de la science astrologique réside dans la venue des Maisons du Soleil, qui sont au nombre de douze, parce que les astrologues divisent le jour en quatre parties séparées elles-mêmes par les quatre points angulaires, savoir : l'ascendant du soleil, le milieu du ciel, l'occident et le bas du ciel. Or, ces quatre parties subdivisées elles-mêmes en trois forment douze divisions qu'on nomme les douze maisons. Ajoutons que suivant les peuples, les propriétés de ces douze maisons sont fort variables.
Strabon nous dit avoir vu, à Héliopolis, un vaste édifice « qui était l'habitation des prêtres adonnés spécialement à l'étude de l'astronomie et de la philosophie », et Diodore de Sicile a ajouté que les prêtres égyptiens prédisaient l'avenir tant par la science des choses sacrées que par celle des astres. César, Pompée et un grand nombre de grands personnages croyaient à l'astrologie. Cicéron nous apprend que « les Égyptiens passent comme connaissant depuis un grand nombre de siècles cette science des Chaldéens qui, fondée sur l'observation des astres, permet de prédire l'avenir et la destinée des hommes. »
Clément d'Alexandrie place dans l'Ordre des prêtres et avant le scribe sacré l'hiérogrammate, le prêtre qui remplit la fonction d'Horoscope. D'après cet auteur, celui-ci tenait dans sa main une clepsydre et un phénix, lequel phénix, symbole de l'astrologie, portait toujours suspendu à son bec, les livres astrologiques de Thoth, qui sont au nombre de quatre : le premier, traitant de l'ordre des étoiles errantes et visibles ; le second, des conjections et de l'illumination du soleil et de la lune, et les deux autres du lever des astres.
Les Pères de l'Eglise, non-seulement ne condamnaient pas l'astrologie, mais encore ils la considéraient comme une véritable science. Voici, en effet, ce que nous lisons dans Saint Jérôme : « Je me tais, dit-il, sur les philosophes, les astronomes et les astrologues, dont la science, très utile aux hommes, s'affirme par le dogme, s'explique par la méthode et se vérifie par l'expérience. Je passe à des arts inférieurs...»


Une science occulte

Comme on le voit par ce qui précède, l'astrologie est une des grandes branches de la science occulte, et c'est pourquoi il est si regrettable qu'elle soit presque totalement perdue de nos jours. En effet, le seul astrologue moderne hermétique a été Nostradamus.
Disons, en terminant cet article, qu'il y a diverses branches de l'astrologie, suivant que les calculs de cette science s'appliquent à des objets différents : l'astrologie horaire ou horoscopique vise les événements devant survenir à des dates déterminées ; l'astrologie généthliaque, qui s'applique à l'étude des destinées des personnes ; l'astrologie météréorologique, qui s'occupe de la prévision des phénomènes de l'espace et des mouvements sismiques.
Divers peuples ont, paraît-il, construit des boussoles astrologiques ; mais nous ignorons les détails de leur construction. Il paraît cependant, au dire de certains voyageurs, qu'il existe, en Chine, de très anciennes boussoles astrologiques.

Autres spiritualites :